Prix « Françoise Tétard »

Prix « Françoise Tétard »
Histoire de l’éducation spécialisée / Histoire de l’éducation populaire (niveau master 2 ou équivalent)

Le Prix « Françoise Tétard » a été conjointement créé par :
– l’Association pour l’histoire de la protection judiciaire des mineurs (AHPJM),
– le Conservatoire national des archives et de l’histoire de l’éducation spécialisée et de l’action sociale (CNAHES),
en partenariat avec :
– l’Association des déposants aux archives de la jeunesse et de l’éducation populaire (ADAJEP).

Financé par le Fonds de dotation « Françoise Tétard », le Prix récompense chaque année, depuis 2016, deux lauréat.e.s à hauteur de 1.000€ chacun.e et prend également en charge le travail d’édition afin de publier en ligne sur un site dédié les travaux primés.

Il a été créé en hommage à l’historienne Françoise Tétard, chercheuse qui avait particulièrement le goût de l’archive et qui a durant toute sa carrière questionné les frontières entre une « jeunesse qui va bien » et une « jeunesse qui va mal ». Il vise aussi à décloisonner les savoirs sur l’éducation, l’enfance, l’adolescence, la jeunesse, à encourager les recherches dans ces domaines et à améliorer leur visibilité.

Décerné tous les ans, le Prix « Françoise Tétard » couronne deux auteur.e.s dont le travail, rédigé en langue française, répond aux critères de la recherche historique.

Les travaux porteront sur l’un ou l’autre des deux champs suivants :
– l’histoire de l’enfance/l’adolescence « irrégulière », inadaptée, marginale ou marginalisée, maltraitée, abandonnée, en danger ou dangereuse, tant du côté des « publics » concernés (jeunes) que des acteurs (adultes), des politiques ou des institutions socio-éducatives et médico-sociales en charge de ces « publics », en France ou à l’international ;
– l’histoire de la jeunesse et de l’éducation populaire en France, mais aussi en Europe et dans le monde.

Le Prix « Françoise Tétard » privilégie la perspective historique ou l’approche diachronique, sans se cantonner à la seule discipline « histoire ». Le jury appréciera le caractère inédit des travaux et l’utilisation de sources nouvelles de caractère biographique ou monographique.

Aucune condition d’âge ou de nationalité n’est requise. Il n’est possible de candidater qu’une seule fois au Prix.

Pour l’édition 2017, les mémoires de master 2 devront avoir été soutenus à partir du 1er septembre 2015 ; les autres recherches proposées (mémoires de DEIS, mémoires de fin d’études et autres travaux individuels ou collectifs de portée historique) devront aussi être récentes. Les thèses de doctorat, ainsi que les mémoires de master 1 ne peuvent concourir au Prix.

Les manuscrits seront adressés en deux exemplaires « papier », ainsi qu’une version électronique, au plus tard le 31 janvier 2017, accompagnés d’un résumé d’une page et d’un court cv (nom, prénom, date de naissance, adresse postale, adresse électronique, téléphone de la/du candidat.e, éventuellement rattachement institutionnel ou professionnel, et tout autre renseignement qui semblerait utile à la ou au candidat.e).

Adresse postale pour l’envoi des manuscrits :
Prix « Françoise Tétard »
CNAHES
63 rue Croulebarbe
75013 Paris

La version électronique du manuscrit (pour la vérification par le logiciel antiplagiat), strictement identique à la version « papier », doit être simultanément adressée à :
prix.francoisetetard@orange.fr

Le prix 2017 sera remis à Paris le vendredi 16 juin 2017 aux deux lauréat.e.s qui présenteront leurs travaux respectifs. 

La première édition du Prix « Françoise Tétard » (2016) a eu lieu le 27 mai 2016 (remise du Prix aux deux lauréat.e.s).

Le comité de pilotage du Prix est constitué de Denise Barriolade (inspectrice principale de la jeunesse et des sports et membre du comité scientifique du PAJEP), Laurent Besse (maître de conférences, IUT de Tours), Véronique Blanchard (enseignante-chercheuse, ENPJJ, et responsable du Centre d’exposition « Enfants en justice », Savigny-sur-Orge), Samuel Boussion (maître de conférences, Université Paris 8), Dominique Dessertine (ingénieure de recherche, CNRS), Gisèle Fiche (vice-présidente de l’AHPJM), Mathias Gardet (professeur, Université Paris 8), Bernard Heckel (président du CNAHES), Sylvie Humbert (professeure, Université catholique de Lille), Jean-Pierre Jurmand (chercheur, ENPJJ), Régis Revenin (maître de conférences, Université Paris Descartes-Sorbonne Paris Cité), Jean-Jacques Yvorel (président de l’AHPJM).

Le jury du Prix est composé des membres du comité de pilotage, ainsi que des personnalités suivantes : Philippe Bordier (président de l’ADAJEP), Ludivine Bantigny (maîtresse de conférences, Université de Rouen), Françoise Blum (ingénieure de recherche, CNRS), Jacques Bourquin (fondateur de l’AHPJM), Jean-Christophe Coffin (maître de conférences, Université Paris 8), Aurore François (professeure, Université catholique de Louvain), Blandine Mallevaey (docteure en droit pénal, Université catholique de Lille), David Niget (maître de conférences, Université d’Angers), Amélie Nuq (maîtresse de conférences, Université de Grenoble-Alpes), Dominique Picco (maîtresse de conférences, Université de Bordeaux), Éric Pierre (maître de conférences, Université d’Angers), Antoine Rivière (maître de conférences, Université Paris 8), Rebecca Rogers (professeure, Université Paris Descartes-Sorbonne Paris Cité) et Sophie Victorien (ingénieure de recherche, CNRS).

 

*** Ci-après l’affiche du Prix « Françoise Tétard » 2016 ***

Affiche Prix Françoise Tétard_A4

Affiche Prix Françoise Tétard_A3_sans marge

 

***Quelques chiffres sur le Prix Françoise Tétard :

+++Nombre de mémoires reçus pour l’édition 2017 (2e édition) : 8 mémoires (7 en histoire, 1 en sciences de l’éducation).

+++Nombre de mémoires reçus pour l’édition 2016 (1ère édition) : 6 mémoires (4 en histoire, 1 en STAPS, 1 en études de genre).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *